CE AFP – bilan 2009-11 : Le multimédia et la logique des desks texte

La réunion du 11 février 2011 a vu un premier échange sur une «expérimentation» lancée par la direction – sans consultation préalable des instances représentatives – afin de faire fabriquer certaines rubriques du Journal Internet non plus au sein du Desk multimédia, mais sur les desks «texte» généralistes.
Voici ce que j’ai déclaré à ce sujet, sur la base d’un texte présenté par la direction :
« Cette expérience comme vous l’appelez est fortement contestée, ce qui tend à montrer que l’expérience elle-même aurait dû faire l’objet d’une information-consultation du Comité d’entreprise, tout simplement. Moi, quand je lis votre texte, je relève tout de même des paradoxes : vous rappelez que le groupe de travail a préconisé la mise en place d’un pôle d’édition multimédia, dans un texte dont le but est de faire éclater ce pôle, tel que je le comprends…/… D’après votre propre texte, vous parlez d’une activité qui représente aujourd’hui 7% du chiffre d’affaires. Vous mettez comme toujours l’accent sur la croissance de ce chiffre, mais cela reste 7%, pas 30% ou 40%. Vous dites «un mouvement naturel de rapprochement de la production filaire et multimédia». Pourquoi ce mouvement serait-il « naturel » ? Rien de ce dont nous parlons n’est naturel. Il n’est écrit nulle part dans les lois de la physique ou de la sémantique que les productions filaires et multimédia doivent converger pour se dissoudre les unes dans les autres. Cela ne va pas de soi… »

Cette entrée a été publiée dans AFP (Agence France-Presse). Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.